Un développement dynamique pour Ascott et Adagio en 2022 comme en 2021

L'hébergement de long séjour est aujourd'hui un des segments les plus porteurs de l'hôtellerie. Ascott et Adagio le prouvent en ouvrant chaque année de nouvelles résidences en France comme dans le monde entier.
Lobby du Citadines Eurometropole Strasbourg, un des 40 résidences ouvertes dans le monde par le groupe Ascott en 2021.
Lobby du Citadines Eurometropole Strasbourg, un des 40 résidences ouvertes dans le monde par le groupe Ascott en 2021.

40 nouvelles résidences ouvertes en 2021 par le leader mondial de l’hôtellerie de long séjour Ascott Limited, 10 nouvelles adresses du côté d’Adagio Aparthotels, acteur principal du segment en Europe : les spécialistes de l’extended stay ont démontré une dynamique de croissance toujours très forte l’an dernier. Et ce, malgré une période peu propice aux déplacements ou la concurrence croissante des groupes hôteliers de plus en plus intéressés pour ce mode d’hébergement adapté autant aux déplacements professionnels de moyenne et longue durée qu’aux séjours loisirs en famille.

Avec 8 200 nouvelles unités proposées dans 10 pays, Ascott a atteint un nombre d’ouvertures de résidences historique l’an dernier, dépassant celui atteint en 2020. « Nos signatures record pour la cinquième année consécutive ancrent la position d’Ascott en tant que leader international« , a déclaré Kevin Goh, directeur général de l’hébergement de CapitaLand Investment, l’investisseur singapourien propriétaire d’Ascott. Parmi ces nouvelles résidences, une d’entre elles s’est ajoutée en France avec le Citadines Eurométropole Strasbourg, exploitée en franchise par le Groupe Aegide, un mode de développement de plus en plus usité par le groupe singapourien.

En effet, en parallèle de toutes ces inaugurations, Ascott a conclu l’an dernier la signature de 72 nouveaux projets de résidences – là aussi, c’est un record – parmi lesquelles 58 seront en contrats de franchise et de gestion. Une stratégie « asset light » à même d’accélérer la croissance de l’offre de Ascott qui vise l’objectif de 160 000 unités dans le monde d’ici 2023, contre un portefeuille actuel de 133 000 unités et 800 résidences déjà en activité ou en projet, et ce dans plus de 200 villes et une trentaine de pays.

Plusieurs destinations d’affaires verront ainsi apparaître de nouvelles résidences du groupe dans les années à venir. Ascott renforcera encore sa présence en Chine avec des développements attendus à Guangzhou, Shanghai, Shenzhen, Tianjin, Wuhan, Wuxi, Xi’an et Zhuhai entre autres. Territoire originel du groupe, la région Asie-Pacifique profite aussi de cette dynamique. La marque Citadines connaîtra en 2022 des ouvertures à Sydney en Australie, à Phnom Penh au Cambodge, à Goa et Guruguram en Inde, à Jakarta et Bandung en Indonésie, à Yangon en Malaisie ou encore à Manille aux Philippines. De son côté, la marque lyf, positionnée sur le coliving, apparaîtra l’an prochain à Cebu, Bangkok, Kuala Lumpur et Melbourne, en plus d’un nouvel établissement à Singapour.

La future résidence lyf Gambetta Paris, fruit de la reconversion d'une ancienne imprimerie.
La future résidence lyf Gambetta Paris, fruit de la reconversion d’une ancienne imprimerie.

En outre, Ascott a récemment annoncé l’arrivée de sa marque coliving à Paris avec le lyf Gambetta qui ouvrira ses portes en 2024. Si de nouvelles résidences sont attendues en France à Roanne et Toulouse en 2023, la principale ouverture du groupe en Europe aura lieu à Vienne, celle du Citadines Danube City, prévue fin 2022-début 2023.

Plus que l’Europe, où le groupe est déjà présent dans de nombreuses métropoles, la région Afrique-Moyen-Orient offre à Ascott un nouveau terrain propice à son développement. 2022 verra ainsi l’inauguration de résidences Somerset – dédiées aux très longs séjours – à Addis Abeba et à Nairobi, puis à Dakar l’année suivante. Toujours en 2023, le groupe installera sa marque Ascott à Abidjan. De son côté, Citadines a aussi de nombreux projets dans la région, avec de nouvelles adresses à Al Khobar et Mascate l’an prochain, à Casablanca, Istanbul et Lagos en 2023 ainsi qu’à Yaoundé en 2024.

Ascott et Adagio continuent leur expansion de par le monde

Comme Ascott, Adagio Aparthotels, la filiale de Accor et Piere&Vacances dédiée au segment extended stay, a fait preuve d’un développement soutenu en 2021, notamment grâce au modèle de la franchise. En effet, huit des 10 nouveaux sites ouverts l’an dernier l’ont été par ce biais, dont deux reprises, portant à 19 le nombre d’établissements Adagio en franchise. Parmi ces nouvelles adresses, certaines se sont ajoutées en France avec un Adagio Access – la déclinaison économique du concept long séjour – à Saint Nazaire, et de nouveaux Adagio à Suresnes, en périphérie parisienne, et à Lyon, dans le quartier de Confluence. Alors qu’Adagio s’est aussi installé à Stuttgart et Freiburg en Allemagne ainsi qu’à Zurich en Suisse, l’enseigne longs séjours a ouvert l’an dernier deux nouvelles résidences dans la banlieue londonienne, à Stratford et Sutton, mais aussi deux établissements à Dubaï.

Adagio-Dubaï-Palm
Adagio Premium Dubaï Palm

Avec pour volonté de proposer un réseau de 200 aparthotels dans le monde en 2024, contre un peu plus de 120 actuellement, Adagio accélérera son expansion à l’international en 2022 avec des résidences attendues à Rome en Italie, à Glasgow et Hambourg en Europe du Nord, mais aussi à Varsovie, Kiev et Sotchi à l’Est de l’Europe. La France fait aussi partie de ce plan de croissance avec un nouvel établissement proposé à Toulouse à l’automne. « Avec 10 ouvertures prévues en 2022, cette année s’annonce très dynamique, a déclaré Xavier Desaulles, le nouveau directeur général de la marque. J’ai pour ambition de développer de façon responsable et engagée la marque Adagio, et en tant que leader européen de l’appart’hôtellerie, agir concrètement pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux des milieux urbains qui sont les nôtres. »

Dans ce cadre, l’offre d’Adagio suit l’air du temps, par exemple avec le lancement du concept design Smart House, en adéquation avec les nouveaux usages de vie résidentiels. D’autres évolutions ont plus directement trait au quotidien des voyageurs d’affaires avec une offre Commuters, destinée aux professionnels nomades qui se sont éloignés des grandes villes pour télétravailler et ont des besoins d’hébergement réguliers.

Toujours en lien avec l’évolution des modes de travail, Adagaio a lancé une autre offre en partenariat avec Wojo, également filiale d’Accor, baptisée « Les bureaux à la demande« . A travers elle, Adagio propose aux entreprises une solution d’accueil longue durée de leurs collaborateurs dans des appartements transformés en bureaux. Enfin, dernière tendance abordée par Adagio, celle du coliving, qui propose dans certaines résidences des espaces de 4 à 8 chambres avec salle de bain individuelle regroupées autour d’un salon et d’une cuisine ouverte. Une offre destinée aux groupes d’amis, mais aussi et surtout aux groupes de collaborateurs ayant besoin d’espaces collectifs pour travailler lors de leurs déplacements.

L'Adagio Lyon Patio Confluence.
L’Adagio Lyon Patio Confluence.