Les nouveaux hôtels attendus en 2022 en Europe

De Londres à Oslo, de Rome à Tbilissi en passant par Vienne, Paris ou Madrid, une foule de nouveaux hôtels attendent les voyageurs d'affaires en 2022.
L'InterContinental Rome Ambasciatori Palace, une des principales ouvertures du groupe IHG en 2022.
L'InterContinental Rome Ambasciatori Palace, une des principales ouvertures du groupe IHG en 2022.

La pandémie, si elle a pu retarder certains projets, n’a pas, loin de là, donné un coup de frein au développement hôtelier. Les voyageurs d’affaires pourront en faire l’expérience lors de leurs déplacements en Europe en trouvant ça et là de nouveaux hôtels dans les destinations business, notamment parmi les marques historiques des grands groupes. A l’automne par exemple, la marque Hilton est attendue à Rome, dans le quartier d’affaires EUR, avec un hôtel ayant un accès direct au centre de convention La Nuvola, le Hilton Rome Eur La Lama. Dans un style plus économique, la capitale italienne accueillera dans le courant de l’année un établissement de la marque B&B Hotels à proximité du centre de convention Fiumicino Fiera et de l’aéroport international. Une chaîne économique qui continuera à développer son réseau européen en 2022, notamment en Italie, dans le centre-ville de Gênes, mais aussi à Vienne en Autriche, en Allemagne avec sept ouvertures attendues, ou encore en Pologne et en Belgique, à Hasselt, Malines et Namur.

Si, sur ce créneau économique, un ibis Budget de 262 chambres est en arrivée à l’aéroport de Manchester mi 2022 du côté de Accor, le groupe français a de nombreux autres projets pour ses marques bien connues des voyageurs d’affaires avec, par exemple en milieu d’année, celles du Mercure Amsterdam North et du Novotel Liverpool Paddington Village, pour ce qui sera le plus haut hôtel de la ville britannique. A Barcelone, le Pullman Skipper, proche du quartier gothique et de la plage de la Barceloneta, passera sous enseigne Sofitel d’ici à l’été, tandis que la marque Pullman s’implantera pour sa part en Géorgie, à Tbilissi, au sein du complexe Axis Towers, attendu comme une nouvelle référence de la capitale géorgienne avec ses 226 chambres, sa piscine sur le toit et une salle de conférence annoncée comme la plus grande du centre-ville. A noter que Tbilissi verra aussi les débuts au deuxième trimestre de l’hôtel Paragraph Freedom Square, membre de la Luxury Collection de Marriott.

Du nouveau à l’Est pour les marques de luxe

Les marques de luxe de ce groupe américain mettent d’ailleurs le cap sur l’Europe de l’Est en 2022 avec d’autres hôtels en phase d’ouverture, notamment un St. Regis hébergé dans les derniers étages de la tour Kula Belgrade, futur plus haut gratte-ciel de la capitale serbe. Marriott, partenaire du joaillier Bulgari pour le développement de sa collection hôtelière,  verra aussi l’inauguration du Bvlgari Moscou, huitième maillon de la chaîne également apparue l’an dernier à Paris, avenue George V. Pour l’occasion, la marque de luxe investira les murs de l’ancienne résidence d’une famille noble située à 300 m du Kremlin et transformée en hôtel exclusif de 65 chambres. Le groupe Radisson fait aussi des capitales d’Europe de l’Est une priorité pour accroître le réseau de sa marque de luxe Radisson Collection avec sur les tablettes de ces premiers mois Tirana, puis Tallinn, le tout s’ajoutant, à l’ouverture prochaine du Radisson Collection Gran Via à Bilbao.

Car l’Europe de l’Ouest n’est évidemment pas délaissée dans cette nouvelle vague d’hôtels. Parmi les ouvertures majeures annoncées pour 2022, celle du Raffles at The OWO à Londres en fin d’année est une des plus attendues, notamment en raison du prestige de l’enseigne développée aujourd’hui par le groupe Accor, mais surtout par tout ce que le lieu représente. L’ancien bureau de la Guerre de Whitehall, fréquenté en son temps par Winston Churchill et de manière plus romanesque par James Bond, sera pour la première fois ouvert au public après sa transformation en hôtel de 120 chambres et suites et 11 restaurants et bars annoncés comme exceptionnel. A noter, dans les îles britanniques, que deux établissements exclusifs sont aussi attendus à Edimbourg : le 100 Princess Street, revisitant un bâtiment historique de la célèbre artère de la ville pour en faire un pied-à-terre de luxe de 30 chambres, et la déclinaison urbaine du resort haut de gamme écossais Gleneagles, de taille équivalent.

L'escalier majestueux du Raffles London at the OWO.
L’escalier majestueux du Raffles London at the OWO.

Si un hôtel Rosewood est attendu à Vienne en deuxième partie d’année, les marques de luxe voient surtout leurs chemins converger vers Rome. En attendant un Bulgari, annoncé pour 2023, puis un Orient Express prévu en 2024, l’année en cours verra déjà le groupe IHG faire coup double dans la capitale italienne avec, côté resort urbain ultra exclusif, l’ouverture d’un Six Senses. Les voyageurs d’affaires y retrouveront aussi la marque InterContinental à l’automne 2022 sur la Via Veneto. Abrité dans un palazzo du début du XXe siècle de style néo-renaissance, l’InterContinental Rome Ambasciatori Palace proposera 160 chambres et suites, un restaurant, un bar, ainsi qu’un rooftop panoramique.

Tous les chemins mènent à Rome

Toujours à l’automne et encore à Rome, la marque Edition, conjointement développée par Marriott et le pionnier des boutique hôtels Ian Schrager, s’implantera non loin de la via Veneto et de la plaza Barberini, dans un bâtiment à l’architecture rationaliste transformé en hôtel de 95 chambres et suites et doté d’une foule de restaurants et bars, dans la ligné de ce concept à la fois luxe et lifestyle. Entre temps, Edition proposera aussi une nouvelle adresse à Madrid au premier trimestre, dans un immeuble voisin de la Puerta de Sol qui abritait anciennement la fondation du Mont de Piété. Un virage à 180° pour ce futur lieu chic et trendy de 200 chambres.

Hôtel Edition Rome.
Hôtel Edition Rome.

A noter, encore dans la capitale espagnole, les débuts attendus cette année en Europe de la marque lifestyle d’origine américaine Thompson Hotels, qui fait désormais partie du groupe HyattParis ne reste pas à l’écart de cette nouvelle vague d’hôtels contemporains haut de gamme avec le dévoilement en fin d’année du premier Maison Delano, dans le très chic VIIIe arrondissement, précédé par celui de SO/ Paris mi-2022, dans le IVe arrondissement, une nouvelle adresse branchée du groupe Accor.

Car, outre le luxe, 2022 verra la poursuite de plusieurs tendances déjà bien installées dans le monde hôtelier, notamment un accent toujours fort sur le lifestyle, mais aussi l’essor continu des collections des groupes hôteliers destinées à attirer des hôtels indépendants de caractère, de même que l’attrait encore renforcé par la crise de l’hébergement de long séjour, propice à des déplacements d’affaires prolongés.

Concernant les collections, l’enseigne Autograph de Marriott s’installera au premier trimestre à Cracovie, au sein d’un bâtiment du XIVe siècle qui fut une église, puis un hôpital avant d’être maintenant converti en hôtel design de 125 chambres. Alors que la Curio Collection de Hilton est aussi attendue cet été dans la métropole polonaise avec l’Hotel Saski, elle compte de nombreux autres projets. Tout juste installée au cœur de Lisbonne avec l’ouverture début janvier de l’Emerald House, elle ajoutera en avril prochain un septième membre à Londres, l’hôtel Lost Property St Pauls, près de la célèbre cathédrale éponyme et de la City. A Reykjavík, c’est un deuxième établissement qui viendra garnir l’offre de Curio au printemps prochain, l’Iceland Parliament Hotel, puis à l’automne, la collection accueillera sous son fanion un établissement historique de Florence en cours de rénovation, l’hôtel Anglo American, dont les débuts remontent à 1792 et qui accueillit en leur temps Léon Tolstoï et Maria Callas.

De collections en collections

Du côté de Accor, la marque MGallery ajoutera plusieurs adresses à son réseau en 2022, notamment en France au Cap d’Antibes Juan les Pins, à Issy les Moulineaux et à Troyes en France ou en Italie, dans un palais du centre de Cagliari, mais aussi en Israël. MGallery s’implantera en effet à Jerusalem, mais également à Tel Aviv, dans le quartier branché de Neve Tzedek, avec le MGallery Elkonin doté de 44 clés, d’un restaurant signature de Joël Robuchon et d’un bar en rooftop.

Concurrent de toutes ces marques hôtelières positionnées sur les beaux hôtels indépendants, Preferred Hotels proposera à partir de septembre 2022 un nouvel hôtel à Oslo, le Sommerro, fruit de la métamorphose d’ un immeuble Art Déco classé – l’ancien siège de la compagnie d’électricité Oslo Lysverker – en hôtel design de 231 chambres, agrémenté d’une foule de bars et restaurants et de larges espaces dédiés aux réunions et événements.

La capitale norvégienne attend aussi l’arrivée de deux hôtels Radisson Red, l’un à l’aéroport au premier trimestre, l’autre dans un quartier émergent de la ville à l’été, au sein d’un projet immobilier innovant et durable Okern Portal. En parallèle, la marque lifestyle du groupe Radisson s’implantera aussi à Vienne en février prochain, dans le quartier animé de Leopoldstadt. Une capitale autrichienne qui verra aussi l’inauguration au printemps d’un Hotel Indigo, du groupe IHG, avec un hôtel de 158 chambres dans le quartier Naschmarkt, fruit de la reconversion d’un ancien garage automobile repensé et thématisé autour des jardins secrets cachés derrière les immeubles du quartier.

Les enseignes phares de l’hôtellerie lifestyle à prix doux poursuivront aussi leur essor en 2022, Mama Shelter étant attendu en mars dans le quartier de La Défense à Paris après s’être installée à Lisbonne en janvier, tandis qu’un quatrième citizenM sera proposé dans le courant de l’année à Londres, près de la Victoria Station. Du côté de Moxy, c’est à Athènes que se posera en début d’année la marque lifestyle de Marriott, à quelques pas de la place Syntagma.

Moxy Athenes
Moxy Athenes

De la même manière que le lifestyle, l’hébergement de long séjour a le vent en poupe, notamment parmi les groupes hôteliers de plus en plus intéressées par ce segment. Accor va ainsi ouvrir un Novotel Living à Tallinn, en Estonie, avec une offre résidentielle de 124 clés agrémentée d’un espace de co-working et d’un restaurant. Au sein du groupe IHG, la marque Staybridge Suites va découvrir le marché français avec un premier établissement à Cannes cette année. De leur côté, Marriott, qui déploie la marque Residence Inn depuis de nombreuses années, lui ajoutera une nouvelle adresse à La Haye, aux Pays-Bas, tandis que Hyatt va profiter de ce début d’année pour reprendre un complexe hôtelier dans la banlieue de Londres, à Stratford, pour y installer sa marque Hyatt House, ainsi qu’un Hyatt Regency. Le groupe Louvre Hotels s’est récemment ajouté à la liste des groupes hôteliers intéressés par ce segment porteur, une qui se matérialisera cette année par l’ouverture en Pologne de l’établissement haut de gamme Royal Tulip Warsaw Apartments, au sein du complexe immobilier Unique Tower.

De la même manière, les spécialistes de l’hébergement extended stay poursuivent leur dynamique de développement. Si Citadines devrait compter un seul nouvel établissement en Europe à Vienne, le Citadines Danube City, dont l’ouverture est prévue fin 2022-début 2023, Adagio accélérera son expansion à l’international avec des résidences attendues à Rome, Glasgow et Hambourg, mais aussi à Varsovie, Kiev et Sotchi à l’Est du continent. Autre développement attendu en 2022, celui des apparthotels Locke hors du Royaume-Uni avec des résidences urbaines aux accents lifestyle à Munich et Berlin.

Royal Tulip Apartments, à Varsovie.
Royal Tulip Apartments, à Varsovie.