La grande valse des marques

Le rythme donnerait presque le tournis. Lancement continu de nouvelles enseignes, rachats réguliers d’acteurs bien établis : les grands groupes hôteliers se sont lancés à corps perdu dans une stratégie multi-marques. Panorama des dernières évolutions.
Enseigne de boutique hôtels haut de gamme très connue aux états-Unis, Kimpton Hotels a été reprise par IHG en 2014. Depuis lors, le groupe britannique exporte la marque à l’international, notamment à Amsterdam, à Taipei et bientôt à Paris. En fin d’année dernière, elle s’est aussi implantée à Londres en reprenant un hôtel historique, le Russel, devenu le Kimpton Fitzroy. © IHG
Enseigne de boutique hôtels haut de gamme très connue aux états-Unis, Kimpton Hotels a été reprise par IHG en 2014. Depuis lors, le groupe britannique exporte la marque à l’international, notamment à Amsterdam, à Taipei et bientôt à Paris. En fin d’année dernière, elle s’est aussi implantée à Londres en reprenant un hôtel historique, le Russel, devenu le Kimpton Fitzroy. © IHG

Énoncer de mémoire, et surtout sans trop d’erreurs, toutes les marques appartenant à Marriott International. Énumérer dans la foulée celles qui composent le groupe Accor. Citer enfin les derniers concepts lancés par Hyatt, Hilton et IHG. La tâche n’est à l’évidence pas vraiment aisée, dès lors qu’une lame de fond agite aujourd’hui l’hôtellerie : un rythme effréné de lancements d’enseignes et de fusions-acquisitions. Sans doute les professionnels du secteur s’y perdent-ils aussi un peu, depuis que le rachat de Starwood par Marriott en 2016 a ouvert la voie à ces giga groupes autour desquels gravitent une myriade de marques. En avalant son...